THE BLADE de Tsui Hark (1995)

Publié le par Dam's

Avec "The Blade" "Tsui Hark" nous livre l'une de ces oeuvres la plus noire. L'histoire se déroule au moyen-âge en Chine où un jeune forgeron décide de retrouver l'assassin de son père mort dans des circonstances tragiques il y a plusieurs années. Mais attaqué par une horde de bandits il va finir par perdre un bras. Dans une ferme isolée le jeune homme met alors au point une nouvelle technique de combat au sabre pour compenser son handicap. Dans le même temps des pillards entreprennent d'attaquer la manufacture d'armes où notre héros fût élevé. A leur tête, un effrayant tueur tatoué. Il celui que recherche le manchot....
On nous l'as certainement assez répété mais "The Blade" est le film de "wu xia pan" parfait (film de sabre chinois). Certes des films comme "La rage du tigre" avait révolutionné le genre dans les années 70 mais "Tsui Hark" pousse le style visuel du film beaucoup plus loin surtout lors des scènes de combat (très proche de la réalisation folle de Tsukamoto).
Le film est un pur monument barbare à la gloire d'une époque où les arts martiaux et la chevalerie ne faisaient qu'un. Malgré un scénario simple "The Blade" contient tous les éléments propre au genre du film : une quête vengeresse et identitaire tordue, des personnages viscérablement tragiques, une histoire d'amour romantique, romanesque, contrariée et surtout un style sang-pour-sang noir insensible aux compromis d'usage.
"Hark" impose aussi son style dans les moments prémonitoire et barbare que dans des scènes sensuelles et aborde ainsi fièrement ses acquis. Le reste du film est tout simplement magnifique aussi bien au niveau des décors que des costumes que dans l'interprétation de  "Chiu Man-Cheuk" déjà remarqué dans "Il était une fois en Chine IV et V".
"The Blade" est un spectacle d'une beauté féerique d'un genre peut-être mille fois fréquenté mais jamais transcendé de la sorte. Ne passez pas à côté.

Publié dans Cinékulte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guillaume 05/01/2007 12:06

un point de vue très positif que le tien !the blade est effectivement une référence du wu xia pian moderne, et porte clairement la 'tsui hark touch' : on en prend plein la vue !cependant, c'est un film qui tire vers la production à gros moyens et perd ainsi de son charme, à mes yeux. sans oublier qu'il n'y a pas grand chose de nouveau dans l'esprit, puisque le thème du sabreur manchot a déjà été longuement exploité.critique (un peu courte) sur mon blog ("le bandit et le manchot")A+PS : sur quels critères compares-tu la réalisation de Tsui Hark à celle de Tsukamoto ? les déplacements de caméra ? le jeu des contrastes ?...